Laguiole Fontenille Pataud

Aubrac perché sur le plateau

Aubrac est un village de la commune de Saint Chely d’Aubrac, dans le département de l’Aveyron. Il se situe sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle. Ce petit village doit son existence à la création au XIII siècle d’un hôpital monastique, la domerie d’Aubrac, duquel il a hérité son nom. Ce nom évoque généralement un lieu élevé. Aubrac se situe à une altitude d’environ 1310 mètres, le village d’Aubrac est le plus haut du département de l’Aveyron et un des plus élevé du Massif Central. A 20 kilomètres d’Aubrac on trouve également le village de Laguiole qui a donné son nom au couteau Laguiole en 1829.

Le monastère et l’hôpital ont été créés par les moines en 1120 pour venir en aide aux pèlerins dans cette contrée sauvage. En 1953, le monastère se dotant d’une tour de 30 mètres destinée à lutter contre les brigands, qui infectaient la région mais aussi pour protéger des exactions infligées par les Anglais, d’où son nom de Tour des Anglais.
Il ne subsiste aujourd’hui que trois des nombreux bâtiments qui composent l’ancienne domerie :
– La Tour des Anglais,
– Une partie des bâtiments de l’ancien hôpital,
– Et l’Eglise Notre-Dame-des-pauvres.
Le clocher de l’église abrite une cloche « Maria » dite « cloche des perdus ». Sur ces lieux de solitude, rendus parfois dangereux par les voleurs ou par son climat rigoureux avec les vents du nord, la bise, l’écir, apportant la neige tout l’hiver, le pèlerin des chemins de Saint Jacques de Compostelle pouvait trouver le gîte et le couvert dans l’hospice d’accueil en se guidant au son de cette cloche.

Dans les années 1890, le docteur Saunal préconise des séjours en altitude pour soigner des problèmes pulmonaires. En 1902, Aubrac inaugure son sanatorium, où les curistes peuvent suivre une cure d’air et de « petit lait », dit la « gaspe » en occitan, issu de la fabrication du fromage de Laguiole.
Au milieu du XXe siècle, l’arrêt des cures, conjugué à un exode rural marqué, et à une rapide diminution puis à l’arrêt de la production fromagère traditionnelle dans les burons ; a pour conséquence un abandon de l’activité.

Sur les chemins de Saint Jacques de Compostelle, les pèlerins viennent de vers Nasbinals en autre, en parcourant les pâturages d’estive du haut plateau d’Aubrac et en utilisant les anciens chemins, dit les « drailles », sur lesquels circulaient les hommes et les troupeaux transhumants.
Il n’existe pas dans Aubrac de commerce de proximité. De nombreuses personnes viennent dans la région pour visiter le village de Laguiole. Il est réputé pour sa coutellerie et en particulier pour le couteau Laguiole. Les bergers utilisent le couteau Laguiole depuis 200 ans au quotidien. Le tourisme représente l’essentiel de l’activité avec une grande fête pour la montée des troupeaux en festive au mois de mai : la Transhumance.

En 2000, le syndicat mixte des communes de l’Aubrac créé la « Maison de l’Aubrac », espace destiné à présenter le plateau de l’Aubrac à travers des expositions, des scénographies, des animations… À côté de cet endroit se trouve le jardin botanique, qui présente environ 650 espèces végétales présentes dans le milieu naturel de l’Aubrac.
A côté du village d’Aubrac, on peut voir une croix en pierre, appelé « croix des 3 Évêques », qui se trouve à l’intersection de trois départements (Aveyron, Cantal et Lozère) et des trois régions (Auvergne, Midi-Pyrénées et Languedoc Roussillon) avant la refonte de nos régions.
Aubrac se situe en Aveyron, tout comme Laguiole qui est également un village emblématique de la région. Cependant, la fabrication du couteau Laguiole est partagée depuis des décennies entre Thiers et Laguiole.

Publié dans Couteaux Fontenille-Pataud

Fromage de l’Aubrac : Le Laguiole

Sur le plateau de l’Aubrac, comme dans toutes les régions de montagne, les éleveurs utilisaient des animaux domestiques pour le travail de la ferme mais également comme garde-manger procurant lait, fromage et viande. Mais le lait était très saisonnier car la traite en même temps que l’allaitement du veau n’était possible qu’au moment où la flore de l’Aubrac était abondante. Aussi, c’est pour conserver le lait que les éleveurs de montagne inventèrent le fromage de Laguiole.

La fabrication du Laguiole remonte à la plus haute Antiquité, mais ce sont les moines de la dômerie d’Aubrac qui modifient le paysage. Ils transforment les forêts en pâturages d’estive, sélectionnent la race bovine qui deviendra l’Aubrac, développent la fabrication du fromage de Laguiole et inventent l’aligot. Ces nouvelles prairies sont alléchantes pour les troupeaux et propices au meilleur lait dont un meilleur fromage. La Révolution française chassera les moines, mais le procédé de fabrication est transmis aux buronniers, qui prennent place dans leur buron du 25 mai au 13 octobre de chaque année.

Dès 1897, les exploitants des montagnes fabriquant ce fromage fondent à Laguiole, le syndicat agricole et fromager du Laguiole, qui deviendra en 1940 le syndicat de défense et de perfectionnement, détenteur d’un label qualité.
Dès le début du XXème siècle, le nombre de burons et la production de fromages régressent. A la fin des années 50, on ne compte plus que 55 burons au lieu de 300 en activité qui fabriquent 25 tonnes de Laguiole au lieu de 700 tonnes de fromage en début de siècle. Aussi, pour relancer la fabrication du Laguiole, de jeunes agriculteurs créent une coopérative en 1960, la coopérative Jeune Montagne voit le jour. Sa création permet de rentabiliser de petites structures agricoles en aidant aux installations, à la modernisation des équipements et à la reconstitution du cheptel. Aujourd’hui, Jeune Montagne collecte à peu près toute la production de lait de la région, elle est le principal fabricant du fromage de Laguiole. Dès ses débuts, l’ambition de Jeune Montagne était de faire vivre le pays en restant fidèle aux traditions. En 1961, le fromage Laguiole obtient un décret d’Appellation d’Origine Contrôlée (AOC). Le Laguiole était sauvé et avec lui l’Aubrac allait s’engager à nouveau dans la voie du développement.

Le Laguiole (prononcer « layole ») est un fromage à pâte pressée non cuite fabriqué exclusivement avec du lait de vache entier et cru provenant de troupeaux de race Aubrac ou Simmental française, produit sur l’Aubrac, haut plateau basaltique situé entre 800 et 1400 mn d’altitude.
Le Laguiole se présente sous forme d’un gros cylindre de 20 à 50 kg. Il sera affiné en cave au minimum 4 mois. Sa croute épaisse et sèche est d’une couleur blanchâtre qui vire au brun ambré au cours de l’affinage. Sa pâte de couleur ivoire à jaune paille, d’une consistance souple mais ferme, est onctueuse et fondante sous la langue.
De nos jours, la coopérative Jeune Montagne produit en moyenne 700 tonnes de fromage par an.
Le fromage de Laguiole a contribué, tout comme le couteau Laguiole, à l’essor de toute une région qui as su faire de ses traditions et de ses produits un moteur de développement et un atout pour le tourisme.

Publié dans Couteaux Fontenille-Pataud

Laguiole et bois de fer

Le bois de fer

Le bois de fer est un bois originaire d’Arizona (USA), plutôt sombre, ce bois peut proposer des reflets dorés par des veinures bien marquées. Une des particularités du bois de fer est son poids, c’est surement l’un des bois les plus lourds et les plus denses que nous connaissons, pour preuve, ce bois ne flotte pas. Généralement centenaire, le bois de fer ne peut se travailler qu’après une longue période de séchage. C’est sans aucun doute un matériau noble et précieux.

Laguiole en bois de fer

Vous retrouverez sur notre site de vente en ligne de nombreux modèles de couteaux Laguiole proposés avec un manche en bois de fer, les reflets naturels de ce matériau associé à notre technique de polissage procure à un Laguiole un rendu exceptionnel. Nous utilisons exclusivement de la loupe de bois de fer pour la conception des ces Laguiole.

Laguiole et bois de fer

Publié dans Couteaux Fontenille-Pataud

Un couteau, le cadeau de noël idéal

Un couteau comme cadeau de Noël

Le mois de Novembre vient d’arriver, La Toussaint et Halloween sont déjà derrière nous, et nous allons basculer lentement vers la magie des fêtes de Noël, et il est déjà l’heure de penser aux commandes des cadeaux pour éviter la panique et le grand rush des derniers jours.

Avez-vous pensé à offrir un couteau à l’un de vos proches? Le compagnon idéal qui l’accompagnera lors de toutes ses sorties au restaurant ou en forêt. L’objet qui le suivra pendant de nombreuses années et qui pourra également être transmis de père en fils. Un couteau artisanal haut de gamme, si il est utilisé avec précaution, est un cadeau qui peut être conservé toute une vie et bien plus. Un couteau est sans aucun doute un cadeau de Noël utile, pratique et qui fera toujours plaisir.

Chez Fontenille Pataud, nous proposons de nombreux modèles de couteaux pliants, par exemple le couteau laguiole Nature, ce couteau Laguiole possède un système de sécurité par blocage de lame. Sur notre site de vente en ligne, il vous est possible de personnaliser ce laguiole à votre guise : acier de la lame, acier de la mitre et gravure sur le ressort. Alors, plus d’hésitation, si vous voulez offrir un cadeau unique et personnalisé qui touchera vos proches, commandez votre couteau sur notre site de vente en ligne.

A l’atelier, nous sommes sur le pied de guerre pour vous confectionner le couteau idéal qui sera déposé au pied de votre sapin le 25 Décembre.

Laguiole molaire de mammouth et mouche franc maçon

Publié dans Couteaux Fontenille-Pataud

Le Thiers® Nature s’offre une mitre centrale

Vous connaissez déjà notre dernier couteau pliant le Thiers ® Nature, couteau pliant de poche, 11.5 cm fermé et comportant un système de blocage de lame. Nous élargissons la gamme en créant un couteau le Thiers ® avec une mitre centrale en acier damas inoxydable. La mitre centrale est réalisée à partir d’acier damas Damasteel® , l’ inoxydabilité de ce matériau permet de conserver son esthétique tout au long de sa vie. C’est d’ailleurs avec ce même acier que nous concevons l’ensemble de nos lames pour nos couteaux le Thiers ®.

Avec ou sans mitre centrale, le Thiers ® Nature embarque un système de blocage de lame, souplesse et sécurité sont les deux avantages de ce mécanisme. Vous le retrouverez également sur le Thiers ® Gentleman, son grand frère que nous avons créé quelques mois auparavant.

Revenons sur l’histoire du couteau Le Thiers ®, pendant plus de 6 siècles, la ville de Thiers a fabriqué 90% des couteaux français régionaux, mais sans avoir son propre couteau. En 1995, les couteliers de la ville et des environs décident de fonder ensemble ce modèle et chaque artisan peut commercialiser son couteau Le Thiers ® en respectant les règles strictes stipulées dans la Jurande du couteau de Tié.

Années après années, ce couteau s’installe sur le marché de la coutellerie haut de gamme et fait désormais parti du patrimoine coutelier de France.

couteau le thiers avec mitre centrale inoxydable

Publié dans Couteaux Fontenille-Pataud